11 juillet 2023

Lundi 10 juillet : De nouveau records à Charléty

Deuxième jour de compétition et deux records du monde en saut en longueur et en lancer de massue. Des exploits sportifs de chaque côté de la piste. Retour sur cette nouvelle journée.

Côté saut

A la longueur, l’allemand Leon Schaeffer améliore son propre record du monde en T63. Lors de son dernier saut, il bascule en tête du concours avec un saut à 7m25 et bat le record du monde pour 1cm. 

Après le titre européen et le titre paralympique, Fleur Jong décroche son premier titre mondial en catégorie T64. Après deux essais manqués, la Néerlandaise habituée du sautoir de Charléty se rassure enfin au troisième avec un saut à 6m17, puis 6m28 au cinquième (à 20 cm de son propre record du Monde). Sa compatriote Marlène Van Gansewinkel monte sur la seconde marche (5m40) et la Japonaise Maya Nakanishi complète le tableau (5m38).

Dans ce concours, la française Typhaine Soldé n’a réussi qu’un seul essai à 3m63 et se classe dernière du concours. 

Surprise en saut en hauteur avec deux médailles d’or distribuées. Le polonais Maciej Lepiato et le britannique Jonathan Broom-Edwards ont réalisé un concours parfait avec des sauts réussis dès la première tentative. Rien n’a réussi à les départager et ils terminent le concours à 2m05. 

Côté lancer

Deuxième record du monde de la journée, c’est en lancer de massue F32. Le chinois Qing Bo réalise un jet à 46m60 qui améliore d’un mètre l’ancien record du monde et qui lui offre le titre.

En lancer de javelot F57, c’est le turque Muhammet Khalvandi qui s’impose au lieu de l’iranien Amanomah Papi. La délégation turque a fait appel et a obtenu gain de cause. 

Dans le même concours, le français Vitolio Kavakava termine 5e. 

Côté piste

La soirée a démarré sur un air de samba avec la victoire du brésilien Ricardo Gomes. Sur le 100m T37, il s’impose en 11.21s et réalise un record des Championnats du monde devant l’indonésien Saptoyogo Purnomo (record d’asie en 11.27s). Le podium est complété par un autre brésilien Christian Luiz Da Costa. 

Finale du 100m T13 femmes, il a fallu attendre un long moment et la photo finish pour les départager, mais c’est bien Lamiya Valiyeva (Azebaïdjan) qui s’offre le titre de championne du monde devant l’espagnole Adiaratou Iglesias.

Sur le 100m T38, Jaydin Blackwell confirme son énorme chrono des séries et devient champion du monde de la catégorie en 10.92s devant le chinois Dening Zhu et son compatriote Nick Mayhugh. Le français, Dimitri Jozwicki, termine cinquième. 

Pas de médailles également en 5000m T54 pour Julien Casoli et Thibault Daurat. Les deux français terminent respectivement sixième et huitième d’une finale marquée par la performance de Marcel Hug. Celui que l’on surnomme “la balle d’argent” a littéralement tué la course dès les premiers tours. Le multiple champion du monde suisse décroche un nouveau titre avec un chrono de 9:35.78 et presque un tour d’avance sur ses concurrents. 


En séries du 400m T11, Timothée Adolphe (Guide :Jeffrey Lami) et Trésor Makunda (Guide : Lucas Mathonat) se qualifient pour les demi-finales. Timothée remporte sa série en 51.63s. Trésor, de son côté, termine 3e de sa série mais passe au prochain tour grâce à son chrono en 51.77s 

Côté tribune

Au total, un peu plus de 10 000 spectateurs ont assisté aux nombreuses performances de ce lundi. Après le concert de The Avener, de nombreuses animations ont ambiancé le public et nous avons eu la chance d’assister à une demande en mariage. 

Ce mardi, c’est au tour de Breakbot & Irfane de faire le show d’avant session avant l’apparition de nouvelles catégories de handicap comme le 400m ou le lancer de poids déficients intellectuels (T20). Au programme également, 18 épreuves médaillables vont rythmer le programme sportif de la journée.